Graffiti // Au hasard des murs

Fresque Black Lines sur l’écologie

29 septembre 2018 //

Face aux dangers qui menacent la survie de l’humanité, les graffeurs rassemblés par le collectif Black Lines ont réalisé samedi 29 septembre 2018 rue Delphine Seyrig à Pantin (près du canal) une fresque sur l’écologie.

Le collectif Black Lines a été créé il y a quelques mois pour réaliser des fresques « engagées » autour de faits de société ou politiques. Il est déjà intervenu sur des murs à Paris : rue Henri-Noguères, rue Ordener, rue d’Aubervilliers, à la Poterne des Peupliers mais aussi à Redon et récemment à Nantes. Ses productions sont souvent rapidement repassées par la municipalité.

Le collectif s’inspire des « Black Blocs » qui défilent souvent avec des banderoles dans les manifestations. Il en a repris le code couleurs : noir-et-blanc pour l’intensité dramatique, rouge pour l’énergie.

JPEG - 131.3 ko

Ce samedi, la fresque était consacrée à l’écologie.

La fresque

JPEG - 212.8 ko
JPEG - 273.2 ko
Mosko.
JPEG - 280.9 ko
Anis Anis
JPEG - 286.1 ko
Lask Skela Twe
JPEG - 300.3 ko
Jimmy.
JPEG - 296.5 ko
Barth Le Sablier
JPEG - 252.2 ko
Urbain Lord
JPEG - 165.5 ko
JPEG - 271.1 ko
Krakotwe.
JPEG - 226.3 ko

JPEG - 248.3 ko
Dunkey kong
JPEG - 224.8 ko
Paddy
JPEG - 212.9 ko

JPEG - 210.5 ko
Bricedu Dub
JPEG - 247.4 ko
tefane Assad
JPEG - 242.3 ko
Barny Art
JPEG - 199.3 ko
S7TH VIXI Aurélien Ramboz
JPEG - 207.8 ko

JPEG - 177.4 ko
Spike Manuel DA Silva
JPEG - 199.9 ko
Fred Mkc
JPEG - 254.1 ko
Vinci Vince
JPEG - 262.9 ko
Lask Twe.
JPEG - 277.3 ko
Itvan Kebadian
JPEG - 217.9 ko
Michael Peronard
JPEG - 220 ko
Hecate Lunamoon
JPEG - 241.9 ko
Lask Skela Twe et Christophe Verdon (plaque de rue).
JPEG - 178.2 ko
LASK TWE
JPEG - 208.2 ko
LASK TWE

JPEG - 304.2 ko
LASK TWE
JPEG - 237.1 ko
Codex Urbanus
JPEG - 115.5 ko
LASK TWE

JPEG - 279.6 ko
Macadam
JPEG - 285.5 ko
Macadam.
JPEG - 267.8 ko
Christophe Verdon (plaque de rue), Tay Aguilar Esteban à gauche, et Itvan Kebadian à droite.

Les artistes à l’œuvre

JPEG - 273.6 ko
JPEG - 242.8 ko
Fred Mkc
JPEG - 156.4 ko
JPEG - 202.1 ko
Barny Art

JPEG - 244.7 ko
JPEG - 286 ko
JPEG - 214 ko
Tay Aguilar Esteban à gauche et Itvan Kebadian à droite.
JPEG - 190.2 ko

JPEG - 266.7 ko
JPEG - 204.4 ko
Spike Manuel DA Silva

JPEG - 313.2 ko

Le rapport Meadow

JPEG - 341.3 ko

Une des fresques a particulièrement attiré mon attention, celle qui fait référence au rapport Meadows.

Lorsque j’étais étudiant dans les années 70, on parlait beaucoup de croissance zéro car on savait que si l’humanité continuait sur sa lancée, le XXIe siècle connaîtrait un épuisement des ressources, une surpopulation ingérable et une pollution majeure - tous ces phénomènes étant étroitement liés.

Le « rapport Meadows » du MIT, publié en 1972, et qui est évoqué dans la fresque de Vinci Vince, décrivait très bien ces scénarios catastrophes. Il préconisait la croissance zéro, une limitation des naissances et une meilleure répartition des richesses pour satisfaire les besoins de tous les humains sur terre.

Et puis est venu le choc pétrolier de 1973 et l’effondrement des économies. Ce fut une telle catastrophe - le début de la fameuse « crise » - qu’on enterra le rapport Meadows, la croissance zéro étant considérée comme une utopie dangereuse…

Pourtant, 46 ans plus tard, tout ce qu’avait prédit le rapport Meadows se réalise. Mais l’humanité semble victime d’une sorte de « sidération ». Elle regarde tétanisée la catastrophe arriver. Quelqu’un hier à Pantin m’a donné la clé : « Les gens ont tellement peur de l’avenir qui nous attend qu’ils se réfugient dans la consommation à outrance ! ». C’est malin !

4 votes
Cet article vous a plu ? Partagez-le sur Facebook :

Pour être averti par email des nouveautés du site Abonnez-vous !

Commentaires


  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

<< Article précédent


Graffitis à Saint-Brieuc

26 juillet 2018 //

Du 21 au 24 juin 2018 a eu lieu à Saint-Brieuc Armor-Agglomération (Côte d’Armor - Bretagne nord) le festival Just Do Paint proposé par l’association EMZ en partenariat avec la ville. L’occasion d’une belle « chasse aux trésors » dans la cité briochine.

Voir