Graffiti // Au hasard des murs

Graffitis à Saint-Brieuc

26 juillet 2018 //

Du 21 au 24 juin 2018 a eu lieu à Saint-Brieuc Armor-Agglomération (Côte d’Armor - Bretagne nord) le festival Just Do Paint proposé par l’association EMZ en partenariat avec la ville. L’occasion d’une belle « chasse aux trésors » dans la cité briochine.

Avec Jayn & Ephip (Allemagne), TSF crew (Paris, France, organisatrice de l’événement), Disorderline (Ken de Prince & Sander Ander Anseeuw - Belgique), Diaspora (KAZ et EZRA - Lorient, Brest, etc.), Skio (Paris, France), Dante et Cannibal Letters (Dinan, Paris, France), Morne (Paris France), Wen2 (Brest, France), Pakone (Brest, France), Boo Lee (Saint-Brieuc, France), Krol (Paris, France), JEF (Redon, France), Traknar (Sait-Brieuc, France).

Bravo à tous les artistes pour ces réalisations stupéfiantes qui secouent la ville !

Festival Just Do Paint

JPEG - 163.8 ko

JPEG - 228.3 ko
JPEG - 199.3 ko
JPEG - 196.5 ko

JPEG - 292.5 ko
JPEG - 269.5 ko
JPEG - 304.8 ko
JPEG - 183.3 ko

JPEG - 318.8 ko
JPEG - 253.2 ko
JPEG - 216.8 ko

JPEG - 242 ko
JPEG - 316.6 ko
JPEG - 242.6 ko

JPEG - 194.5 ko
JPEG - 172.4 ko
JPEG - 161.4 ko
JPEG - 136.5 ko

JPEG - 273.7 ko
JPEG - 145.7 ko
JPEG - 192.5 ko

JPEG - 247.4 ko
JPEG - 261.5 ko
JPEG - 226.7 ko
JPEG - 196.8 ko
JPEG - 190.3 ko

Hors festival

Autres choses vues à Saint-Brieuc :

JPEG - 274.5 ko
Marko.
JPEG - 285.3 ko
JPEG - 214.9 ko
Kazy.
JPEG - 232.4 ko

Hors festival, fresques et graffes de l’artiste briochin Antoine Chateau en hommage à Louis de Funes.

JPEG - 353.4 ko
JPEG - 290.4 ko
JPEG - 236.1 ko
Voir en ligne : http://justdopaint.fr/
1 vote
Cet article vous a plu ? Partagez-le sur Facebook :

Pour être averti par email des nouveautés du site Abonnez-vous !

Commentaires


  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

<< Article précédent


Graffitis à Concarneau

25 juillet 2018 //

De Concarneau (Finistère), je connaissais déjà la ville close, un lieu chargé d’histoire, avec ses épais remparts, sa double entrée monumentale, ses ruelles sympathiques, son amphithéâtre, et aussi ses boutiques et ses restaurants à touristes. Mais où se cachaient donc les graffitis ? Ailleurs, évidemment !

Voir