Voyages | À l’étranger

Week-end à Rome

15 avril 2010 | Rome

Rome est une ville fascinante. Ce fut dans l’Antiquité la capitale redoutée d’un immense empire et pour nous aujourd’hui c’est le lieu où notre civilisation occidentale est née. C’est enfin le cœur vibrant de la Chrétienté. Autant de bonnes raisons pour aller passer un week-end dans la ville éternelle.

Mon programme pour ce week-end est établi à l’avance. Voyage en avion le vendredi matin, visite du Vatican l’après-midi, visite des ruines romaines le samedi, visite du musée du Panthéon et du Capitole le dimanche et retour lundi matin.

Le Vatican

Le musée du Vatican recèle des merveilles dans ses salles, mais ce que je voulais surtout voir, comme des millions de touristes dans le monde, c’est bien sûr la chapelle Sixtine, et surtout son plafond, avec le magnifique panneau de Michel Ange représentant Dieu touchant Adam du doigt (ou l’inverse). Malheureusement, il est interdit de prendre des photographies dans ce lieu. Je vous suggère de faire une visite virtuelle en 3D de cette chapelle en cliquant sur l’image ci-dessous :

Les jardins du Vatican.

L’entrée du Vatican attire de nombreux touristes.

Les gardes suisses qui protègent la cité du Vatican.

La basilique Saint-Pierre

Mais le visiteur qui quitte le Vatican n’est pas au bout de son émerveillement, car il pénètre ensuite dans la basilique Saint-Pierre, là où le Pape lui-même célèbre la messe.

L’intérieur de la basilique Saint-Pierre de Rome.

En fond, la basilique Saint-Pierre.

Ma visite se poursuit le soir par le Castel Sant’Angelo :

Le castel Sant’Angelo.

Les ruines de la Rome antique

Puis, le lendemain, je commence à traverser les ruines de la Rome antique qui occupent tout le centre de Rome. L’affluence est telle que, le samedi, la circulation est interdite sur l’allée centrale...

Je passe devant l’imposant monument dédié à Victor-Emmanuel II, le Vittoriano, qu’on a surnommé ironiquement « La machine à écrire », situé place de Venise (Piazza Venezia).

Le monument Vittoriano dédié à Victor-Emmanuel.

Puis j’arrive sur les premières ruines. C’est d’abord le forum de Trajan avec la colonne Trajane, du nom de l’empereur qui régna de 107 à 113.

La colonne Trajan.

Le forum Trajan.

À droite de l’artère centrale qui conduit au Colisée, s’étend le forum Romanum, le plus célèbre des forums de Rome.

Le forum Romanum.

Plus haut, sont affichées des cartes montrant l’expansion de l’empire romain. Le voici à son apogée :

Le Colisée

Au bout de l’artère centrale, le Colisée, le monument le plus symbolique de Rome. Il a été construit en 72 après J.-C. sur ordre de l’empereur Vespasien.

Le Colisée au bout de l’artère interdite à la circulation le week-end.

L’intérieur du Colisée.

J’avoue que je me suis senti très mal à l’aise en faisant le tour de ce monument. Je n’ai pu m’empêcher de penser à toutes les atrocités qui y ont été commises. Vis-à-vis des Chrétiens, bien sûr, qui y ont été torturés, mais aussi vis-à-vis des gladiateurs qui étaient jetés aux fauves ou les uns contre les autres avec cruauté. Les murs du monument sont imprégnés de toutes ces souffrances passées et je l’ai ressenti. Je ne suis pas entré dedans, et je me suis éloigné.

N’empêche, le monument lui-même est un chef-d’œuvre d’architecture et tous les stades construits depuis ont repris les principes de sa construction...

La fontaine de Trevi

Les visites du lendemain furent plus festives. Je suis naturellement allé jeter une pièce dans la fontaine de Trevi, avec le bras droit et en tournant le dos, comme le veut la coutume. Il paraît que cela garantit qu’on reviendra à Rome retrouver sa pièce... si les employés municipaux ne l’ont pas emportée ! Ils collectent ainsi chaque année un million d’euros !

Le Panthéon

Puis je suis allé visiter le Panthéon

L’intérieur du Panthéon.

Le musée du Capitole

et le musée du Capitole.

L’entrée du musée du Capitole.

La célèbre louve qui allaite Romus et Remulus, les fondateurs de Rome.

Les places

Rome est célèbre aussi pour ses places, d’Espagne, de Venise avec son palais, du Peuple (del Popolo) et bien sûr la place Saint-Pierre...

La place de l’Espagne.

La Piazza Venezia, place de Venise avec le palais de Venise.

La place du Peuple (del Popolo).

La place Saint-Pierre à la tombée de la nuit.

Rome est une ville merveilleuse qui recèle les œuvres les plus célèbres au monde. C’est toute notre histoire qui défile sous nos yeux éblouis. Un week-end, c’est bien court pour une telle visite, mais comme j’ai jeté ma pièce dans la fontaine, je me dois d’aller la rechercher un jour...

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur Facebook :

Pour être averti par email des nouveautés du site Abonnez-vous !

à voir aussi

PointUn jour à Pompéi [À l’étranger]

Commentaires


  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

< Article précédent


Un jour à Pompéi

15 avril 2009 | Pompéi | Naples

En avril 2009, j’ai réalisé un de mes vieux rêves d’enfance, fouler le sol de l’antique cité de Pompéi. Cette ville romaine proche de Naples fut détruite en 79 par l’éruption du Vésuve mais elle a été conservée intacte jusqu’à nos jours grâce à la cendre qui l’a recouverte pendant des siècles.

Voir

Article suivant >


Big Bangkok

15 mars 2012 | Bangkok

En mars 2012, je me suis rendu à Bangkok en compagnie d’un ami pratiquant de muay thaï. Au programme, une visite des lieux mythiques de la boxe thaïlandaise, bien sûr, mais pas que.

Voir